A l'occasion de la COP21, plusieurs domaines d’action ont été mis en évidence pour lutter contre le changement climatique : la production d’énergie, la production industrielle, le transport, l’agriculture, la déforestation, les bâtiments, le traitement des eaux et des déchets. Etalab vous présente les jeux de données disponibles sur data.gouv.fr pour chacun de ces thèmes.
La COP21 en données (2/4) : Modes doux et transports partagés pour une mobilité durable

Les transports sont responsables de 14% des émissions des gaz à effet de serre dans le monde. Pour lutter contre le réchauffement climatique, il faut changer la façon dont nous nous déplaçons et trouver des alternatives au véhicule individuel polluant. Opter pour les transports en commun, des modes de déplacement doux (marche à pied, roller, trottinette, vélo avec assistance électrique) ou du co-voiturage sont autant de solutions pour limiter nos émissions.

Vous trouverez ici quelques jeux de données relatifs à cette thématique, du niveau national au niveau communal. Ces données vous permettront de mieux comprendre l’impact de la voiture individuelle et des autres types de transport (train, métro, etc.) sur l’environnement. Vous trouverez également des données concernant les vélos et les voitures électriques en libre-service, les bornes de recharge ou les stations de co-voiturage. Autant d’éléments qui peuvent vous proposer des solutions alternatives proches de chez vous ou vous permettre de développer des projets innovants.

Émissions par mode de transport :

Transports en commun :

Transports partagés ou électriques :

Itinéraires cyclables :

Des membres de la communauté open data se sont déjà emparés de ces données et ont posté leurs réutilisations sur la plateforme. Voici quelques-unes des réutilisations qui pourraient vous inspirer :

Le projet Tayo, lauréat du Climate Change Challenge (C3) dont Etalab est partenaire, s'est aussi inspiré de ces données pour minimiser les besoins de mobilité liés au travail. Tayo se présente comme un outil éco-responsable pour planifier et coordonner simplement l'ensemble des trajets à destination d'un événement professionnel. Il permet notamment de comparer les modes de transport et de se coordonner avec les autres participants pour partager une partie ou la totalité de son voyage.

Quelques start-ups ont déjà apporté des réponses concrètes à travers des services innovants. La start-up caennaise SoyHuCe a ainsi lancé en 2014 son premier produit smart city, l’application Wikigo. Elle permet aux habitants d’une collectivité de trouver en temps réel l’itinéraire le plus rapide à partir de l’analyse des données collectées par les services de la ville, l’état du trafic et la météo. Parmi les clients de son activité smart city, SoyHuCe compte déjà Caen, Nantes, Strasbourg et Bordeaux. A Singapour, la start-up Urban Engines développe un programme d’incitation visant à réduire la congestion dans les transports en période de pointe, à partir des données anonymes des cartes des voyageurs.

A vous maintenant de vous emparer des données !

Retrouvez les autres articles de la série :

Commentaires sur cet article.