⚠️ Ce jeu de données provient de la plateforme geo.data.gouv.fr. Cette plateforme n'est plus activement maintenue, et des incohérences sur les données ou les métadonnées peuvent apparaitre sur cette fiche. Plus d'informations à propos de l'extinction de geo.data.gouv.fr sont disponibles ici.

Lieux d'observation et de surveillance du réseau ROCCH

Mis à jour le 20 janvier 2021 — Licence Ouverte / Open Licence version 2.0

Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (IFREMER)

L'Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et du littoral et au développement durable des activités maritimes. À ces fins, il conçoit et met en œuvre des outils d'observation, d'expérimentation et de…

267 jeux de données

Informations

Temporalité

Dimensions géographiques

Extras

Intégrer sur votre site

URL stable

Description

Depuis 2008, le Réseau d'Observation de la Contamination CHimique du littoral (ROCCH) a pris la suite du RNO (Réseau National d'Observation de la qualité du milieu marin) qui existait depuis 1974. LE ROCCH a pour objectif de répondre aux obligations nationales, communautaires et internationales de surveillance chimique. Il est donc plus un réseau de contrôle qu'un réseau patrimonial tel que l'était le RNO.
La colonne vertébrale du ROCCH est l'application de la Directive Cadre européenne sur l'Eau (DCE) et la réponse aux obligations des Conventions OSPAR et de Barcelone. La décentralisation étant inscrite dans la DCE, le ROCCH est passé d'un maître d'ouvrage unique (le Ministère chargé de l'environnement) à de multiples donneurs d'ordres (agences de l'eau, DIREN, etc.). Les analyses chimiques ne sont plus confiées à l'Ifremer mais attribuées sur appels d'offres des maîtres d'ouvrage.
Le ROCCH intègre également le suivi chimique des zones de production conchylicoles pour le compte de la Direction Générale de l'Alimentation (DGAL) du Ministère de l'agriculture et de la pêche. Cette surveillance porte sur les trois métaux réglementés, mercure, plomb, cadmium dans les espèces exploitées. La surveillance des contaminants chimiques est effectuée dans les trois matrices marines, eau, biote et sédiment. A ce suivi il faut ajouter celui de l'imposex, effet biologique du tributylétain (TBT), obligation de la Convention OSPAR.
Le ROCCH inclut également le projet méditerranéen RINBIO qui consiste en un suivi des contaminants dans des moules implantées (cagging).

Origine

1974 : Création du RNO, Réseau National d’Observation, par le ministère en charge de l’environnement
1982 : Premières mesures dans la matière vivante
2007 : Mise en place de la DCE ; arrêt du financement RNO par le ministre de l’Environnement Nécessité de poursuivre les séries temporelles. Recherche de nouveaux financements
2008 : Création du ROCCH, financé pour partie sur des crédits DGAL et pour partie sur des crédits DCE et OSPAR

Nombre de points d'observation ou de mesure : 130

L'ensemble des activités du ROCCH est coordonné par l'Ifremer. Les données sont archivées dans la base Quadrige² de l'Ifremer, référence nationale des données de surveillance des eaux littorales. Le ROCCH inclut également de nombreuses études locales et un suivi de type RNO en Martinique.

Organisations partenaires

IfremerIfremer

Liens annexes

Consulter cette fiche sur geo.data.gouv.fr

Ressources 8

Voir aussi : ressources communautaires
Voir les 8 ressources de type Autre

Ressources communautaires 0

Vous avez construit une base de données plus complète que celles présentées ici ? C'est le moment de la partager !

Réutilisations 0

Vous avez réutilisé ces données et publié un article, une infographie, ou une application ? C'est le moment de vous faire connaître ! Référencez votre travail en quelques clics et augmentez votre visibilité.

Discussions 0

Discussion entre l'organisation et la communauté à propos de ce jeu de données.