Comment l'administration utilise les données publiques : l'exemple des Startups d'Etat

Published on April 20, 2022

Venez plonger au coeur des réutilisations de données ouvertes !

Le référencement des réutilisations de données est essentiel au développement de l'open data.

Il permet de disposer d’un catalogue de cas d’usage, socle indispensable pour mesurer l’impact de l’ouverture des données et convaincre de la pertinence de la démarche. La publication des réutilisations constitue également un vecteur d’information au public et ouvre la discussion entre réutilisateurs et producteurs de données, en faveur de l’amélioration de la qualité des données.

Pour favoriser ce référencement et approfondir notre connaissance de l'usage des données ouvertes, nous avons mené de nombreux entretiens avec des réutilisateurs. La suite de cette série d'articles porte sur les différents cas d'usage de données publiques investigués ainsi que les enseignements que nous en avons tirés.

L'open data favorise la transparence, permet de nouveaux usages et contribue à la transformation de l'action publique. Dès lors, les administrations publiques sont les premières utilisatrices de ces données, qu'elles en soient à l'origine ou non.

Notre première analyse se concentre donc sur l'usage des données ouvertes au sein de l'administration, à travers l'exemple des startups d'Etat du programme beta.gouv.fr. Celles-ci construisent des services publics numériques avec une approche agile qui permet de répondre aux besoins des usagers et de s’adapter en continu.

Comment les startups d'Etat s'emparent des données publiques ?

L’usage des données ouvertes par les startups d’Etat est pluriel et nous avons sélectionné trois exemples pour l’illustrer.

Produire et diffuser des données à forte valeur ajoutée

Certaines startups d'Etat produisent et exploitent elles-mêmes de nouvelles données.

Celles-ci sont mises à la disposition de tous pour permettre leur exploitation mais sont aussi rendus accessibles notamment au moyen de visualisations. Les exemples sont nombreux, en voici une sélection :

  • Accès Libre rassemble et cartographie les informations sur l'accessibilité des Etablissements recevant du public (ERP) ;
  • Camino ouvre les données du domaine minier pour partager l'information sur les projets et faciliter leur gestion ;
  • Registre de preuves de covoiturage réunit les données sur le sujet qui sont ensuite notamment exploitées par l'Observatoire du covoiturage ;
  • Aides territoires agrège plus de 2 000 aides à destination des collectivités locales et les met à disposition via un moteur de recherche et une API.

D’autres startups d’Etat ne peuvent pas publier les données qu’elles produisent. Elles font néanmoins un large usage des données ouvertes existantes et ce, à plusieurs fins.

Améliorer l'efficacité des services publics grâce aux données ouvertes

De nombreuses startups d'Etat s’appuient sur des données ouvertes, notamment celles du Service Public de la Donnée pour améliorer l'efficacité des services publics.

A titre d'exemple, la Base SIRENE est fortement mobilisée par l'administration pour développer des services nécessitant l'identification facile et rapide des entreprises :

  • Signal Conso permet aux consommateurs de faire remonter des anomalies. Les informations contenues dans la base SIRENE facilitent une identification précise des entreprises concernées ;
  • Signaux Faibles s'adresse aux agents publics et leur permet de cibler les mesures d’accompagnement de l’Etat vers les entreprises en difficulté ou fragilisées. Le SIRET permet de récupérer un socle d’informations pour mieux comprendre les entreprises et de lier des informations conjoncturelles telles que les entreprises lauréates du plan de relance ou les bénéficiaires du programme 'territoires d'industrie'.

La Base Adresse Nationale est également très utilisée par les startups d'Etat, par exemple pour faciliter le remplissage des champs d'adresse grâce à l'autocomplete. Place des entreprises, qui permet aux TPE-PME d'être mises en relation avec le bon conseiller, se repose ainsi sur l'API Adresse pour simplifier la recherche de leur SIRET grâce à leur adresse, tous les salariés ne connaissant pas ce code par cœur.

Les données ouvertes pour protéger notre environnement et notre santé

D'autres startups d'Etat mettent à disposition, exploitent et rendent intelligibles des données sur des thématiques spécifiques. Ainsi, dans le domaine environnemental, les données brutes deviennent non seulement un véritable moyen d'information sur les enjeux sanitaires et environnementaux mais incitent aussi à une adaptation vertueuse des comportements :

  • Recosanté transmet des informations concernant la qualité de l’air sous la forme d'une lettre d’information et des conseils pour se protéger des impacts de la pollution de l’air sur sa santé ;
  • Datagir utilise divers jeux de données de l'ADEME pour mettre au point des simulateurs qui évaluent l'impact environnemental de nos comportements (alimentation, objets du quotidien, mobilité, télétravail).

Quels impacts de l'usage des données ouvertes ?

La diversité de ces exemples atteste de la richesse des données publiques et des impacts qu'elles peuvent avoir au sein de l'administration. Améliorer l’efficacité des services publics, la transparence de l’Etat, l’information des citoyens et favoriser des comportements vertueux au sein de la population en sont quelques uns.

L'utilisation de ces services publics numériques à grande échelle en multiplie la portée : plus de 18 500 aides ont été vues la semaine dernière sur Aides territoires, plus de 462 000 visiteurs ont consulté les simulateurs depuis le lancement de Datagir, plus de 5 000 abonnés sont recensés sur Recosanté et 108 000 signalements ont été déposés depuis le début de SignalConso. Et ces services sont encore en cours de conception ou de déploiement !

Faites savoir vos usages des données publiques !

Le référencement des usages de la donnée publique est un élément clef pour améliorer la circulation de l’information et la valorisation des services publics numériques. Nombre de startups d'Etat ainsi que d'administrations telles que l'URSSAF, l'ANCT ou encore l'Arcep référencent régulièrement leurs usages des données publiques.

Faites de même ! Retrouvez la marche à suivre dans ce guide.