Dans la carte suivante réalisée par le Parisien, sont recensés tous les collèges «tête-de-réseaux», autour desquels s'articulent les fameuses zones. Ces réseaux sont classés en deux couleurs, les REP (réseaux d'éducation prioritaire), qui accueillent les élèves en difficulté, et les REP+, qu'on appelle également SuperZEP, dont les élèves concentrent les plus grandes difficultés sociales et scolaires. Dans ces dernières zones, l'indemnité annuelle pour les enseignants devrait être doublée.


Discussions

+

Démarrer une nouvelle discussion

Discussion entre les réutilisateurs et la communauté sur cette réutilisation.