Dans la carte suivante réalisée par le Parisien, sont recensés tous les collèges «tête-de-réseaux», autour desquels s'articulent les fameuses zones. Ces réseaux sont classés en deux couleurs, les REP (réseaux d'éducation prioritaire), qui accueillent les élèves en difficulté, et les REP+, qu'on appelle également SuperZEP, dont les élèves concentrent les plus grandes difficultés sociales et scolaires. Dans ces dernières zones, l'indemnité annuelle pour les enseignants devrait être doublée.


Discusiones

Discusión entre la organización y la comunidad sobre este conjunto de datos.