Dans le cadre du Mois de l’innovation publique, Etalab a co-organisé avec l’association OpenDataFrance un webinaire sur l’open data dans les territoires. L’événement qui s’est tenu le 26 novembre et a rassemblé plus de 80 participants d’horizon divers, visait à répondre à quelques questions fréquentes :
Retour sur l'évènement open data des territoires

Vous pourrez trouver l’ensemble des présentations ici.

Où on est-on de l’ouverture des données dans les territoires ?

Jean Marie Bourgogne, Délégué Général d'OpenDataFrance a présenté les principaux résultats de l'observatoire open data des territoires.

Cette analyse annuelle cherche à permettre à l'ensemble des acteurs à prendre la mesure de l’ouverture des données publiques dans les territoires pour évaluer, améliorer et faciliter son développement.

Jean Marie Bourgogne a ainsi présenté l'évolution du nombre des collectivités territoriales ouvrant leurs données et du taux d'ouverture chez ses dernières ainsi que les disparités entre elles, selon leur taille notamment.

L'accent a également été mis sur les axes d'amélioration notamment sur l'accompagnement des collectivités, sur la montée en qualité des données ou encore sur les outils permettant de faciliter la production.

Quels besoins pour les collectivités locales ?

Pour répondre à cette question, deux témoignages ont été apportés.

Marie Aboulker a partagé le retour d'expérience de la banque des territoires sur un partenariat avec OpenDataFrance qui avait pour vocation de lancer un appel à manifestation d’intérêt auprès des villes du programme Action Cœur de Ville. Cet appel visait à accompagner dans la mise en place d’un service, des villes ayant engagés des travaux relatifs à la gestion et la valorisation des données répondant aux problématiques de redynamisation des cœurs de ville.

Onze villes ont été accompagnées dans le cadre de cet AMI sur deux thématiques : l'attractivité commerciale d'un côté, la gestion du stationnement et la mobilité de l'autre.

Les principales attentes des collectivités ont été presentées. Celles-ci reflètent des niveaux de maturités variables, comme le besoin de définition des données nécessaires pour répondre à une problématique territoriale spécifique ou la construction de nouveaux services ou d'indicateurs sur la base de données existantes.

D'un autre côté, Pascal Chevallot a apporté son témoignage pour l’Agence d'Urbanisme d'Agglomérations de Moselle dans accompagnement de petites et moyennes collectivités dans la mise en place d'un outil de pilotage de l’immobilier commercial.

Pascal Chevallot a présenté les besoins de ces collectivités et l'application Im'Observer qui permet notamment de visualiser des cellules commerciales par secteur géographique, par activité ou encore par surface. Les objectifs étant, notamment, de suivre les évolutions du commerce, de lutter contre la vacance et d'accompagner à la reprise.

Ce fut également l’occasion de mettre en avant les avantages que pourrait avoir une plateforme nationale des données de commerces en l'absence d'un référentiel national sur le sujet afin de mieux accompagner les petites collectivités et de normaliser les données publiées.

Quels outils à disposition des collectivités locales pour accélérer l’ouverture des données ?

Mathilde Hoang d'Etalab a présenté les outils mis à disposition afin d'assister les collectivités dans leur processus de standardisation des données.

L'accent a été mis sur l'importance des schéma de données. Mathilde Hoang a presenté les principales étapes concernant les schémas : comment les créer, comment valider leur conformité ou encore comment savoir si un jeu de données respecte un schéma.

Enfin, Sophie Clairet de l'Agence nationale de la cohésion des territoires a présenté le Programme Bases Adresses Locales.

Celui-ci vise à favoriser les bonnes pratiques et faciliter et accélérer la mise à jour de la Base Adresse Nationale pour garantir l’accès pour tous aux services, aux secours ou encore au très haut débit dans le respect des noms de lieux votés par les communes.

Sophie Clairet a présenté les différents enjeux pour les communes ainsi que les bonnes pratiques de certaines d'entres elles mais aussi les outils mis à leurs dispositions comme Mes Adresses, l’éditeur de Bases Adresses Locales libre et gratuit.


Pour suivre les actualités de l’open-data n’hésitez pas à aller sur le blog de data.gouv.fr et d’OpenDataFrance et à vous inscrire à l’infolettre de data.gouv.fr.

Commentaires sur cet article.