Logements vacants du parc privé par ancienneté de vacance, par commune et par EPCI

Metadata quality: 0.8888888888888888/1
Metadata quality:
Data description filled
Resources documentation missing
License filled
Update frequency followed
File formats are open
Temporal coverage filled
Spatial coverage filled
Updated on June 3, 2022 — Licence Ouverte / Open Licence

Ministère de la Transition écologique

Le ministère de la Transition écologique doit concilier les urgences environnementales du présent et préparer l’avenir pour les générations futures. Le ministère intervient à plusieurs niveaux et notamment au travers des directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement…

94 datasets
10 reuses

Informations

License
Licence Ouverte / Open Licence
ID
61816c6e23197bb34835228e

Temporality

Temporal coverage
2019/01/01 to 2020/01/01
Frequency
Annual
Creation date
November 2, 2021
Latest resource update
May 13, 2022

Geographic dimensions

Territorial coverage granularity
French town
Territorial coverage
France

Embed

Permalink

Description

Contexte
Dans le cadre du Plan national de lutte contre les logements vacants (https://www.ecologie.gouv.fr/plan-national-lutte-contre-logements-vacants), un jeu de données sur les logements vacants, les données LOVAC ont été mises en place par la DHUP en partenariat avec le CEREMA Hauts-de-France.

Issu du croisement des fichiers 1767BISCOM et des Fichiers Fonciers retraités par le CEREMA (https://datafoncier.cerema.fr/lovac), le présent fichier est une extraction agrégée des données LOVAC désormais disponibles en open data par commune et par EPCI.

Présentation du jeu de données :
Ces données permettent de dénombrer le nombre de logements du parc privé vacants par commune et par EPCI et par ancienneté de vacance.
Elles permettent ainsi de distinguer la vacance de courte durée, dite frictionnelle, de la vacance de longue durée, dite structurelle, cible du plan national de lutte contre les logements vacants.

Au niveau national, au 01/01/2020, 3,074 millions de logements du parc privé sont vacants (9,5%) dont 1,909 million depuis moins de deux ans (5,9%) et 1,165 million depuis au moins deux ans (3,6%).
La majorité des logements vacants le sont donc pour une courte durée. Cette vacance dite frictionnelle correspond à la période de transition entre deux occupants, elle est nécessaire à la fluidité du marché du logement.

Les indicateurs renseignent sur la vacance des logements du parc privé au 01/01/2020, à l’échelle de la commune et des EPCI (Établissement public de coopération intercommunale). Le champ couvert est la France entière. La géographie des communes et des EPCI est celle en vigueur au 1er janvier 2021.

Le seuil de secrétisation est de 11 logements. Les communes comptant moins de 11 logements du parc privé vacants depuis moins de deux ans et moins de 11 logements du parc privé vacants depuis deux ans ou plus n'apparaissent pas dans ces données. Les EPCI ne figurant pas dans ces données sont ceux pour lesquels le nombre de logements vacants de courte ou longue durée est inférieur à 11 dans l'ensemble des communes non disponibles dans le fichier communal.

Les champs disponibles sont les suivants :
-Nombre de logements du parc privé
-Nombre de logements vacants du parc privé
-Nombre de logements du parc privé vacants depuis moins de deux ans
-Nombre de logements du parc privé vacants depuis deux ans ou plus
-Taux de logements vacants du parc privé
-Taux de logements du parc privé vacants depuis moins de deux ans
-Taux de logements du parc privé vacants depuis deux ans ou plus

Précautions d’emploi
Les données LOVAC sont issues des données fiscales qui surestiment légèrement la vacance par rapport au recensement de population.
Cette surestimation s’explique notamment par le fait qu'une partie des logements « fiscalement vacants » correspond à des logements non habitables (bâtiments à l’abandon, garages, etc.), détruits ou retirés du marché en vue de leur démolition pour lesquels l’information fiscale n’a pas encore été mise à jour.
Les taux de vacance très faibles ou au contraire très élevés de certaines communes doivent être interprétés avec prudence. Ces valeurs extrêmes concernent généralement de faibles effectifs.
Les évolutions du nombre de logements vacants d'une année sur l'autre sont à interpréter avec prudence, en particulier lorsque les volumes de logements sont faibles.

Files 3

Community resources 0

You have built a more comprehensive database than those presented here? This is the time to share it!

Reuses 10

Explore the reuses of this dataset.

Did you use this data ? Reference your work and increase your visibility.

Discussion between the organization and the community about this dataset.