Les femmes ont longtemps eu interdiction de participer aux épreuves sportives des Jeux Olympiques. Progressivement, discipline par discipline et pays par pays, leur présence augmente. Aujourd’hui lorsqu’un nouveau sport arrive en compétition il est intégré à la fois pour les hommes et pour les femmes mais il a fallu du temps pour en arriver là. Cette amélioration globale du taux de participation féminin ne doit pas nous réjouir pour autant car elle cache encore un grand déséquilibre de parité entre les pays participants. En effet, certains pays ont tardivement intégré des femmes dans la compétition pour différentes raisons: politiques, religieuses et culturelles.
Nous présenterons donc cette vue globale de l’évolution de la participation féminine (macro) avant de nous concentrer sur les pays plus en difficultés (micro). Notamment avec les pays Arabes et les raisons qui freinent cette participation féminine et leurs victoires.

Travail réalisé par les étudiants du M2 « Multimédia Interactif » - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, en partenariat pédagogique avec les équipes de la mission Etalab. La thématique portée par les étudiants était : "Jeux Olympiques : externalités positives/négatives (retombées et impacts)"


Discussions

Discussion entre l'organisation et la communauté à propos de ce jeu de données.