Harpagophytum : l'avis des scientifiques et des autorités de santé !

Publié le 4 février 2016

Voir la réutilisation

Lucile Charpentier

1 jeux de données
1 réutilisations

Informations

Type
Article de blog
Thématique
Santé
ID
56b3754288ee380d881690e5

Publication

Intégrer sur votre site

URL stable

Description

L’harpagophytum (Harpagophytum procumbens) est une racine endémique d’Afrique Australe, plus particulièrement de Namibie et du Botswana.
On estime sa découverte et sa consommation par les peuples autochtones aux alentours du 3ème siècle avant J.C.

L’harpagophytum était utilisée principalement par les guérisseurs traditionnels pour ses nombreuses vertus qu’on lui attribuée sur la santé de l’homme.
Ses vertus cicatrisantes ont permis à ces tubercules d’être très souvent utilisés en cas de blessures et plaies sur la peau. D’une manière plus générale et quotidienne, l’harpagophyton était considéré comme un anti-douleur.

Ce n’est que très récemment au 20ème siècle que les occidentaux découvrent cette plante et que les scientifiques commencèrent à s’y intéresser et l’analyser.
Contrairement a son usage traditionnel, la recherche scientifique découvre et met en avant ses vertus le soulagement des douleurs articulaires telles que les rhumatismes, arthrose, arthrite.

Le Docteur O.H Volk est le 1er scientifique à faire des conclusions majeures la griffe du Diable en 1970.

19 ans plus tard, après de nombreuses autres études et recherches sur ce tubercule, la France l’inscrit dans sa Pharmacopée en 1989.
Aujourd’hui, l’harpagophytum est largement diffusé dans le monde entier sous formes de complément alimentaire mais n’est que très peu intégré dans les traitements médicaux concernant les pathologies articulaires.

Jeux de données utilisés 1

Discussion entre le producteur et la communauté à propos de cette réutilisation.

Plus de réutilisations

Découvrez davantage de réutilisations.