Résultats du contrôle sanitaire de l'eau du robinet: prélèvements et résultats des analyses réalisés dans le cadre du contrôle sanitaire réglementaire des eaux fournies par un réseau de distribution.

Fréquence de mise à jour : mensuelle, avec une annualisation des données à N+1.

L’alimentation en eau potable

Le réseau public d’eau potable dessert aujourd’hui la quasi-totalité de la population française, qu’elle habite en milieu urbain ou rural. L’eau du robinet est produite à partir d’eau prélevée par un captage dans une nappe souterraine ou dans une ressource superficielle d’eau douce (fleuves, rivières, canaux, lacs, barrages) ou d’eau de mer. Selon la qualité de l’eau prélevée, différentes étapes de traitement peuvent être nécessaires pour rendre l’eau potable et maintenir sa qualité dans les installations de stockage (réservoirs, châteaux d’eau) et dans les réseaux de distribution, jusqu’au robinet du consommateur.

Les captages d’eau
En France, près de 33 500 captages sont utilisés pour l’alimentation en eau potable.
96% des captages prélèvent de l’eau dans les nappes souterraines. Beaucoup moins nombreux (environ 1 300), les captages d‘eaux superficielles (cours d’eau, lacs…) représentent pourtant un tiers environ des volumes d’eau captés.

Le traitement des eaux
La quasi-totalité des eaux prélevées dans le milieu naturel subit un traitement, plus ou moins poussé, avant d’être distribuée à la population.
Ce traitement vise un double objectif :

  • l’élimination des agents chimiques ou biologiques susceptibles de constituer un risque à court, moyen ou long terme pour la santé des consommateurs,
  • le maintien de la qualité de l’eau tout au long de son transport, jusqu’au robinet du consommateur.
    Les traitements dépendent de la qualité de l’eau brute : d’une simple désinfection pour les eaux souterraines bien protégées par leur profondeur et la nature géologique des terrains traversés, à des traitements plus poussés (prétraitements, coagulation, floculation, procédés d’affinage, désinfection) pour les eaux superficielles ou des eaux souterraines moins bien protégées.

La distribution de l’eau
L’eau issue des installations de production d’eau potable est acheminée jusqu’au lieu de consommation par un ensemble d’installations de distribution (canalisations, réservoirs, surpresseurs, etc).
L’unité de distribution (UDI) correspond à un ensemble de canalisations de distribution de l’eau potable au sein duquel la qualité de l’eau délivrée est considérée comme homogène.
Tous les abonnés raccordés au réseau public d’eau potable sont ainsi associés à une UDI.
La France compte plus de 25 300 unités de distribution.

Le contrôle de la qualité de l’eau du robinet

L’eau du robinet est en France l’aliment le plus contrôlé. Elle fait l’objet d’un suivi sanitaire permanent, destiné à en garantir la sécurité sanitaire, depuis le captage dans le milieu naturel, jusqu’au robinet du consommateur.

Le suivi sanitaire de l’eau comprend à la fois :

  • la surveillance exercée par la personne responsable de la production et distribution de l’eau (PRPDE),
  • le contrôle sanitaire, mis en œuvre par les Agences Régionales de Santé (ARS) en application des dispositions de la Directive européenne 98/83/CE relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine et du Code de la santé publique.

Les programmes de contrôle portent sur des paramètres microbiologiques, physico-chimiques ou radiologiques, afin de s’assurer que les eaux sont conformes aux exigences de qualité réglementaires et ne présentent pas de risque pour la santé des consommateurs.

Les prélèvements et analyses sont réalisés par des laboratoires agréés pour le contrôle sanitaire des eaux par le Ministère chargé de la santé, et retenus par les Agences régionales de santé après mise en concurrence. Le contrôle sanitaire donne lieu chaque année à la réalisation de plus de 300 000 prélèvements d’eau et de l’ordre de 12 millions d’analyses.

L’ensemble des résultats des analyses réalisées dans le cadre du contrôle sanitaire de l’eau du robinet mis en œuvre par les ARS est géré depuis 1994 dans la base de données nationale du Système d’Information en Santé-Environnement « SISE-Eaux d’alimentation » du Ministère chargé de la santé. Les données de la base « SISE-Eaux » sont fréquemment exploitées à différentes échelles géographiques et temporelles pour répondre aux besoins des ARS, du Ministère en charge de la santé, et aux demandes de leurs partenaires respectifs. En particulier, cette base alimente le portail national d’accès aux données sur les eaux souterraines (ADES) géré par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), ainsi que divers services du Système d’Information sur l’Eau (SIE, voir le site eaufrance.fr), dont les indicateurs relatifs aux services publics de l’eau et de l’assainissement (SISPEA).

Descriptif des données mises à disposition

Les données sont extraites de la base nationale SISE-Eaux.

Elles correspondent aux prélèvements analysés dans le cadre du programme de contrôle sanitaire des ARS, ou des recontrôles ou contrôles complémentaires associés sur toutes les installations (captages, traitement, unités de distribution) concourant à la fourniture d’eau via un réseau de distribution. Les prélèvements extraits sont complets (validés par les ARS) et considérés comme représentatifs.

Le jeu de données se compose de deux types de fichiers : celui des prélèvements (PLV) et celui des résultats d’analyse (RESULT), le lien entre les deux fichiers se faisant par l’intermédiaire du code du prélèvement (champ ‘referenceprel’). Ces deux types de fichiers sont renseignés distinctement sur les trois types d’installations concernées par le contrôle sanitaire : les installations de ressource en eau ou captages (CAP), les installations de traitement, de production et de transport de l’eau (TTP) et les installations de distribution de l’eau (UDI). Les fichiers recensent les prélèvements et résultats d’analyses réalisés ou mis à jour sur la période concernée.

Six fichiers de données sont donc mis à disposition régulièrement. La fréquence de mise à jour est mensuelle, avec un délai d’au moins un mois par rapport aux derniers prélèvements réalisés, et une annualisation des données sera réalisée au cours de l’année N+1.

D’autres tables comportant des données de référence sont mises à disposition, en particulier en ce qui concerne les paramètres, dans le fichier 'eaurob-ref'. Elles seront actualisées selon les besoins.

eaurob-201905.zip

Prélèvements faits ou mis à jour en mai 2019 (hors DOM)

20190628_CS_eau_robinet_documentation.pdf

Documentation du jeu de données "Résultats du contrôle sanitaire de l'eau du robinet"

eaurob-2018.zip

Prélèvements réalisés en 2018 (hors DOM)

eaurob-ref-20190628.zip

Tables de données de référence liées au jeu de données en date du 28 juin 2019. Comprend : Paramètres (en particulier leurs libellés), Natures de l'eau, Fractions analysées,…

eaurob-201904.zip

Prélèvements réalisés en avril 2019 (hors DOM)

eaurob-201903.zip

Prélèvements réalisés en mars 2019 (hors DOM)

eaurob-201902.zip

Prélèvements réalisés en février 2019 (hors DOM)

eaurob-201901.zip

Prélèvements réalisés en janvier 2019 (hors DOM)

Ressources communautaires

Archive des données SISE-Eaux de qualité de l'eau du robinet

Dossier d'archivage des données.

Ajouter une ressource communautaire

Vous avez construit une base de données plus complète que celles présentées ici ? C'est le moment de la partager !

Réutilisations

Vous avez réutilisé ces données et publié un article, une infographie, ou une application ? C'est le moment de vous faire connaître ! Référencez votre travail en quelques clics et augmentez votre visibilité.

Discussions

Discussion entre l'organisation et la communauté à propos de ce jeu de données.