La SNCF publie sur le site mes trains d'hier un rapport quotidien de régularité et des incidents notables de la veille. Ce jeu de données est une archive des informations présentées sur ce site.

Chaque jour la SNCF réalise 15 000 trains qui acheminent 4 000 000 de clients en France :

  • Transilien - 5 400 trains, 2,7 millions voyageurs
  • TER - 7 500 trains, 1 million voyageurs
  • TGV - 750 trains, 300 000 voyageurs
  • Intercités - 220 trains, 100 000 voyageurs

Couverture

Ce jeu de données couvre l'activité voyageurs de la SNCF sur les services suivants :

  • Transilien : information à la ligne. Lorsque que la ligne est exploitée conjointement avec un autre transporteur (par exemple la RATP sur les RER A et B), la régularité est indiquée seulement pour la partie exploitée par la SNCF
  • TER : information à la région
  • TGV : information à l'axe (est, atlantique etc)
  • Intercités : information à la ligne (Paris-Rouen-Le Havre par exemple)

En plus de la maille la plus fine, chaque activité comporte une ponctualité globale, pour l'ensemble des TGV par exemple. Ceci est représenté par le mot clé global pour chaque journée et mode de transport dans les données.

Calcul de la régularité

Ces informations sont données par la SNCF.

Pour les services Transilien, le calcul est réalisé sur le pourcentage de voyageurs arrivant avec un retard de moins de cinq minutes à leur gare de destination. Ce critère a été mis en place depuis 2002 avec IDF Mobilités (ex-STIF, le Syndicat des Transports d’Ile-de-France). Les flux de voyageurs montants et descendants dans chaque train et dans chaque gare sont régulièrement actualisés. Ces informations sont croisées avec la circulation réelle des trains [1]. Les résultats des RER A et B correspondent aux résultats de production pour la partie exploitée le transporteur SNCF.

Sur TER la régularité est calculée à l’arrivée du train concerné [2]. Un train est considéré à l’heure si son retard est inférieur à 5mn [3]. L’indicateur représente le pourcentage des trains à l’heure sur les trains ayant circulé [4]. Cet indicateur est celui utilisé dans le suivi de la qualité de service avec des Autorités Organisatrices.

Sur Intercités, la régularité est calculée à l’arrivée du train à la fin du parcours. Un train est considéré à l’heure si son retard est inférieur ou égal à 5mn [3] pour les trains de jour et les trains de nuit (Paris - Toulouse – Latour de Carol / Cerbere / Rodez et Paris – Briançon) [3]. L’indicateur représente le pourcentage des trains à l’heure sur les trains ayant circulé [4]. Cet indicateur est utilisé dans le suivi de la qualité de service avec l’Autorité Organisatrice.

Pour les TGV la régularité tient compte des différentes durées de trajet des clients :

  • un train est considéré à l’heure si son retard au terminus est inférieur 5 minutes [3] pour un parcours inférieur à 1h30
  • un train est considéré à l’heure si son retard au terminus est inférieur à 10 minutes [3] pour un parcours entre 1h30 et 3h
  • un train est considéré à l’heure si son retard au terminus est inférieur à 15 minutes [3] pour un parcours au-delà de 3h

Les 4 secteurs géographiques TGV correspondent aux quatre gares TGV parisiennes [5]. Les TGV Europe regroupent les trains internationaux de SNCF (ALLEO, LYRIA, ELIPSOS, SVI). Les trains opérés par d’autres entreprises ferroviaires comme Thalys et Eurostar ne sont pas pris en compte.

Notes
[1] Le service Transilien est entièrement cadencé et les trains ont des missions répétitives qui permettent à un client d’emprunter n’importe quel train équivalent qui se présente à l’heure prévue pour la destination prévue même si ce n’est pas le train théoriquement planifié. L’indicateur reflète cet usage banalisé des trains.

[2] Les trains interrégionaux sont opérés successivement pour deux autorités organisatrices. Dans ce cas chaque tronçon fait l’objet d’un calcul pour refléter le service rendu sur chaque région. Pour le premier tronçon le calcul se fait sur la dernière gare desservie sur cette région.

[3] les horaires d’arrivée sont généralement déterminés par des capteurs détectant le passage du train à un point déterminé marquant l’entrée en gare et exceptionnellement par des suivis manuel. La précision des mesures est la minute arrondie à la minute inférieure, ce qui est conforme à l’ensemble des normes retenues pour la confection des horaires et chronogrammes de service.

[4] la mesure des trains supprimés nécessite des vérifications complémentaires qui ne sont pas disponibles le lendemain car un train peut avoir été renuméroté, dévoyé sur un autre itinéraire, une gare équivalente ou encore limité partiellement.

[5] Les TGV inter secteurs, Nord<>Atlantique sont repris dans le secteur nord, les TGV inter secteurs Est <>Nord et Est<>Atlantique dans le secteur Est, les TGV intersecteur Atlantique<>Sud Est dans le secteur Sud Est et les TGV Rhin Rhône de province à province dans le secteur Sud Est.

[6] Des retraitements peuvent être opérés dans les jours qui suivent la publication pour redresser des anomalies ponctuelles. Ils n’affectent normalement les résultats que de façon marginale en dixièmes de point et les données ne sont pas actualisées sous cette forme.

[7] SNCF Robustesse est la démarche de progrès continu mise en place par la SNCF pour améliorer sa performance régularité.

Code source

Retrouvez le code source pour obtenir ces données sur GitHub.

Ressources

Fichier principal

Dépôt de code

Ressources communautaires

Vous avez construit une base de données plus complète que celles présentées ici ? C'est le moment de la partager !

Réutilisations

Vous avez réutilisé ces données et publié un article, une infographie, ou une application ? C'est le moment de vous faire connaître ! Référencez votre travail en quelques clics et augmentez votre visibilité.

Discussions

Discussion entre l'organisation et la communauté à propos de ce jeu de données.