Le dépôt légal du web audiovisuel est la partie du dépôt légal que le législateur a confiée à l’Institut national de l'audiovisuel (Loi no 2006-961 du 1er août 2006 relative au droit d’auteur et aux droits voisins dans la société de l’information, dite « loi DADVSI »).
Il a débuté en février 2009 avec la collecte des sites web (des services de medias audiovisuels et de communication au public en ligne) et inclut depuis 2014 les réseaux sociaux (comptes Twitter notamment) liés à l’audiovisuel français. Il peut s'agir de comptes liés à des programmes audiovisuels ou de comptes de personnalités de l'audiovisuel.

L’identification de ces comptes est effectuée grâce à des outils de référencement et à un travail de veille assidu assuré par les documentalistes multimédia de l’Institut national de l'audiovisuel. Les tweets (et leur métadonnées) liés à ces comptes sont collectés, archivés puis indexés. Ils peuvent ainsi devenir des objets d'études.

Le jeu de données contient l’identification de l'exhaustivité des comptes Twitter collectés par l’INA depuis 2014 et fournit, quand elles sont disponibles, des informations documentaires (émissions et chaînes liés au compte, profession dans le cas d'un compte de personnalités, etc) et des métriques (nombre d'abonnés, nombre d'abonnements, etc) en date du mois de juillet 2019. Les tweets proprement dits ne sont consultables que dans les emprises de l’INA, institution dépositaire de ce dépôt légal.

Le jeu s’accompagne d’un dictionnaire de données définissant chacun de ses attributs.

La réutilisation des données à caractère personnel présentes dans les jeux de données publiés par l’Ina constitue un traitement de données à caractère personnel tel que défini par le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016 dit Règlement Général sur la Protection des données (le « RGPD ») et la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée, ci-après ensemble la « Réglementation relative à la protection des données » .
Le ré-utilisateur est donc soumis au respect du cadre juridique découlant de la Réglementation relative à la protection des données afin que cette réutilisation des données à caractère personnel soit licite.
En tout état de cause, l’Ina décline toute responsabilité en cas de non-respect par un ré-utilisateur de la réglementation susvisée.

Ressources

Ressources communautaires

Vous avez construit une base de données plus complète que celles présentées ici ? C'est le moment de la partager !

Réutilisations

Vous avez réutilisé ces données et publié un article, une infographie, ou une application ? C'est le moment de vous faire connaître ! Référencez votre travail en quelques clics et augmentez votre visibilité.

Discussions

Discussion entre l'organisation et la communauté à propos de ce jeu de données.