Le jeu de données concerne les aides accordées en 2013 dans le cadre de
l'aide à la résidence territoriale pour les arts de la rue et les arts
du cirque.

La résidence est entendue comme l’association d’un artiste ou d’une
équipe artistique et d’une collectivité locale ou structure d’accueil
autour d’un projet de résidence arts de la rue ou de la piste dans
l’espace public. Il s’agit de favoriser la présence durable d’artistes
sur un territoire pour une durée qui dépasse celle de la simple
présentation d’une œuvre ou d’un spectacle. Cette présence s’inscrit
dans une stratégie de développement local et repose sur une triple
mission : la création ou présentation d’étapes de travail ou maquettes,
la diffusion large et diversifiée de la production et des actions de
sensibilisation et d’accompagnement auprès des populations.

Bénéficiaires

Peuvent être bénéficiaires de cette aide régionale les structures qui
agissent pour le développement de la création, de la production et de la
diffusion des œuvres dans l’espace public : compagnie de rue ou de
cirque, collectif d’artistes, opérateur intervenant dans les champs
artistiques arts de la rue et arts du cirque ; collectivités locales et
lieux institutionnels. La structure d’accueil doit être dotée de moyens
humains, logistiques et techniques suffisants pour garantir la
faisabilité de la résidence.

***Conditions d’éligibilité ***

Les projets éligibles doivent se développer autour d’une résidence
territoriale (de création ou d’implantation) en Île-de-France, sur une
durée précise :

  • moins de 6 mois pour les résidences dites de création

  • de 6 mois à 1 an pour les résidences d’implantation.

Une priorité sera donnée aux projets qui se déroulent sur des
territoires où les champs artistiques des arts de la rue et des arts du
cirque sont moins ou peu présents. \

Ils doivent répondre aux critères suivants :

  • concerner des artistes/compagnies dont le projet de création ou de
    territoire s’inscrit dans l’espace public. Sont concernés les projets
    sous chapiteau ou dans l’espace public pour les arts de la piste.

- préciser les conditions de la résidence en détaillant notamment le
projet artistique, la durée de la résidence, les apports en nature, en
numéraire, etc.

  • la résidence de création aura pour but de réaliser une production de
    la phase de répétition à la phase de la création scénique

- la résidence d’implantation impliquera nécessairement des actions
artistiques et culturelles sur le territoire d’accueil avec les
habitants

  • favoriser de manière générale une relation vivante des habitants à la
    création dans l’espace public

  • faire l’objet d’une convention entre l’équipe artistique et la
    collectivité ou le lieu d’accueil.

  • développer un accompagnement technique et éventuellement
    administratif.

Le porteur de projet doit bénéficier d’un soutien financier et/ou en
nature, d’un partenaire public autre que la Région.

***Nature et modalités de l’aide ***

L’aide régionale accompagne des projets spécifiques délimités dans le
temps et peut être renouvelée. Cette aide n’est pas cumulable avec celle
attribuée au titre du dispositif régional de la Permanence artistique et
culturelle et de l’aide aux réseaux. Une même structure peut recevoir
une aide au titre de chacun de ces deux dispositifs dès lors que tout
projet subventionné au titre de l’un ou de l’autre des dispositifs aura
été achevé. L’aide est fixée à 50% de la dépense subventionnable HT ou
TTC si la structure ne récupère pas la TVA, dans la limite d’un plafond
de subvention maximum fixé à 20 000€, pour la résidence de 1 à 6 mois et
de 40 000 € pour la résidence de 6 à 12 mois. Sont éligibles toutes les
dépenses imputables à la résidence territoriale proposée dans le cadre
de ce projet.

*Critères d’attribution *

  • Présentation d’un projet de résidence résultant d’un processus de
    co-élaboration entre l’artiste/la compagnie et la collectivité/structure
    d’accueil.

  • La nature, les objectifs, le contenu de la résidence résultant d’un
    processus de co-élaboration entre les porteurs du projet

  • La cohérence du budget et la viabilité du projet

  • Proposition d’une « restitution » du travail de résidence

  • Le respect des législations en vigueur et de la rémunération des
    artistes dans le cadre des minima prévus dans les accords
    professionnels

  • Une priorité est donnée aux projets qui s’inscrivent dans une démarche
    vertueuse sur les plans social, environnemental et énergétique, de la
    lutte contre le réchauffement climatique, de la protection de la
    biodiversité et plus largement sur le plan environnemental.

Une attention particulière sera apportée à l’eco-soutenabilité des
projets.

Ressources

Ressources communautaires

Vous avez construit une base de données plus complète que celles présentées ici ? C'est le moment de la partager !

Réutilisations

Vous avez réutilisé ces données et publié un article, une infographie, ou une application ? C'est le moment de vous faire connaître ! Référencez votre travail en quelques clics et augmentez votre visibilité.

Discussions

Discussion entre l'organisation et la communauté à propos de ce jeu de données.