Baromètre d'opinion de la Drees 2014
Le Baromètre d'opinion de la Drees de 2014 livre ses premiers résultats.

En 2014, sept Français sur dix estiment être en bonne santé, proportion stable depuis 2007. Les trois quarts des Français jugent bonne leur situation, mais c'est le cas de seulement un chômeur sur deux. C'est le risque de se retrouver démuni qui inquiète le plus souvent les Français : 90 % d'entre eux se déclarent personnellement préoccupés par la pauvreté. Ils sont tout aussi nombreux à exprimer des craintes sur le niveau des salaires et du pouvoir d'achat (89 %), sur le chômage (88 %) et enfin sur l'avenir du système de retraites (87 %). Depuis 2010, les Français sont de plus en plus nombreux à penser que les prestations sociales ne devraient pas être universelles, mais bénéficier aux seuls cotisants.

La santé en perte de vitesse

Les Français se disent moins préoccupés par les sujets liés à la santé que par le passé : le sida qui inquiète 58 % des Français en 2014 (80 % en 2004), et, dans une moindre mesure, du cancer (83 % en 2014 contre 91 % en 2004). Les crises internationales préoccupent les deux tiers des Français en 2014 contre 76 % d'entre eux en 2008 après la crise des subprimes (soit +19 points par rapport à 2007), et contre 82 % en 2011 après la crise des dettes souveraines (soit +10 points par rapport à 2010), mais avant les attentats de début janvier 2015.

Un état de santé jugé bon
Sept Français sur dix s'estiment en bonne santé en 2014 dont trois sur dix en très bonne santé. Ces proportions sont stables depuis 2007. Les ménages dont le niveau de vie est dans la moitié supérieure sont plus nombreux à se déclarer en bonne santé (78 % contre 66 % pour les autres). En 2014, quatre Français sur dix estiment que la santé de leurs compatriotes s'est améliorée ces dernières années, soit un niveau stable depuis quatre ans, ce qui contraste avec la diminution de 23 points observée de 2004 à 2011.

Changer radicalement la société française
La part des Français qui pensent qu'il faut « radicalement changer la société française » (27 %) est en hausse de 9 points depuis 10 ans alors que celle favorable à « réformer la société sur certains points tout en conservant l'essentiel » régresse de 8 points, soit sept Français sur dix. Seulement 4 % des Français pensent qu'il faut « conserver la société française en l'état ».
Selon 81 % des Français, le système de sécurité sociale français « peut servir de modèle à d'autres pays ». Trois quarts des Français pensent que le système de sécurité sociale français « fournit un niveau de protection suffisant », mais deux tiers d'entre eux pensent qu'il « coûte trop cher à la société ».

Depuis 2000, le Baromètre d'opinion de la Drees est un outil de référence pour analyser l'évolution de l'opinion des Français sur leur santé, sur la protection sociale (assurance maladie, retraite, famille, handicap-dépendance, pauvreté-exclusion) ainsi que sur les inégalités sociales. Les données de la vague 2014 ont été collectées entre octobre et décembre, auprès d'un échantillon de plus de 3000 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans ou plus en France métropolitaine (méthode des quotas). Dans la suite de ce document et pour en faciliter la lecture, le terme «Français» désigne les personnes de 18 ans ou plus vivant en France métropolitaine, qu'elles soient de nationalité française ou non, interrogées dans le cadre de ce Baromètre.

3 000 personnes ont été interrogées dans le cadre de ce Baromètre en 2014.
À la demande de la Drees, l'institut BVA a réalisé l'enquête entre octobre et décembre 2014, en face-à-face auprès d'un échantillon représentatif de la population française métropolitaine âgée de 18 ans et plus. Cet échantillon est construit selon la méthode des quotas, par sexe, âge, profession du chef de famille, après stratification par région et catégorie d'agglomération


Discussions

Discussion between the organization and the community about this dataset.