“Nous voulons des données brutes” avait déclaré Tim Berners-Lee, l’inventeur du web, en 2009 mais qui est ce nous ? Quels ont été les publics ciblés par les politiques d’open data ? Qui réutilise les données ouvertes ? Qui en est exclu ? Comment rendre l’open data plus inclusif à l’heure où l’ouverture des données devient une obligation pour toutes les administrations de plus de 50 employés et toutes les collectivités locales de plus de 3500 habitants ?

Pour répondre à ces questions, la 27e région, le laboratoire de transformation des politiques publiques et Datactivist, une coopérative qui se donne pour mission d’ouvrir des données et de les rendre utiles et utilisées, proposent une journée d’étude en deux temps.

Dans un premier temps, un open data camp permettra à des data scientists, des designers, des spécialistes de l’étude de l’audience de sites web d’exploiter les données brutes des statistiques de fréquentation de data.gouv.fr, ouvertes à cette occasion par Etalab. L’exploitation de données permettra de mieux comprendre les usages et les usagers du portail et d’étudier les publics des données ouvertes.


Discussions

Discussion between the organization and the community about this dataset.