L’école élémentaire, socle du système éducatif Français

En 2016, la France compte 63.805 établissements scolaires du premier et second degré, soit près de 5,5 établissements pour 1.000 élèves (d’une classe d’âge de 3 à 17 ans). Plus de la moitié des établissements sont des écoles élémentaires, avec près d’autant d’écoles maternelles que de collèges et lycées.

Avec une scolarisation obligatoire à partir de 6 ans, l’école primaire représente la pierre angulaire du système éducatif national, qui se traduit par un maillage très fin sur le territoire afin d’être le plus proche des citoyens.

Au niveau de l’école maternelle, c’est plus du quart de la population qui ne dispose pas d’établissement dans sa commune de résidence. Cela concerne principalement les communes inférieures à 1.000 habitants, et près de la moitié de la population résidant dans des communes entre 1.000 et 5.000 habitants.

Les écoles primaires sont très fortement maillées sur le territoire avec près de 90% de la population des communes de 500 à 1.000 habitants qui dispose d’une école primaire, et quasiment 100% au-delà. Seule 5% de la population au global ne dispose pas d’école primaire dans sa commune de résidence (principalement, les communes inférieures à 500 habitants).

En ce qui concerne les collèges, 35% de la population doit amener ses enfants dans un établissement en dehors de la commune où elle vit : ce sont avant tout les communes de moins de 5.000 habitants et 20% de la population des communes entre 5.000 et 10.000 habitants.

Enfin, la moitié de la population ne dispose pas de lycée dans sa commune ; cela concerne essentiellement les communes jusqu’à 10.000 habitants et un quart de la population résidant dans les communes de 10.000 à 25.000 habitants. En définitive, plus l’élève monte en âge, plus le système l’amène à « s’urbaniser ».

L’opposition Grand Ouest / Grand Est sur le privé

Le poids du privé atteint 14,4% sur l’ensemble des établissements, mais avec une proportion beaucoup plus élevée dès que l’on s’oriente vers le second degré (39,7% d’établissements privés pour les Lycées). L’aspect le plus intéressant réside dans le contraste du poids du privé selon le territoire où l’on se situe.

La Bretagne et le Pays de Loire présente en effet un taux très important d’écoles privés : peut-être faut-il y voir une relation de cause à effet avec le taux de réussite scolaire ?


Discusiones

Discusión entre la organización y la comunidad sobre este conjunto de datos.