Douze ans après avoir été lancé, le marché européen du carbone doit la moitié de ses émissions à une quarantaine d’entreprises. C’est ce que montre une enquête réalisée par AEF sur les données publiques des quotas de CO2, collectées pour plus de 14 000 installations dans 31 pays européens entre 2005 et 2015. Parmi ces 40 entreprises clés, plusieurs fleurons publics de l’énergie en Grèce ou en Estonie, des électriciens allemands et polonais présents dans le secteur du charbon, mais aussi les françaises EDF et Engie. Au fil du temps, la concentration des émissions sur un petit nombre d’acteurs s’est toutefois légèrement diluée. Parmi plusieurs facteurs d’explication, les efforts des entreprises les plus émettrices, qui ont diminué de 20 % leurs émissions en 10 ans. Contactées, les entreprises confirment les données et soulignent leurs récents efforts de décarbonation post-COP 21.


Discussions

Discussion entre l'organisation et la communauté à propos de ce jeu de données.