La rénovation thermique pour les familles précaires : 5 chiffres pour tout comprendre [SPALLIAN]

Publié le 15 juillet 2021 par SPALLIAN

Informations

Type
Article de presse
Mots clés
environment performance-energetique precarite renovation-habitat renovation-thermique transition-ecologique
La rénovation thermique pour les familles précaires : 5 chiffres pour tout comprendre [SPALLIAN]

La loi Climat entend transformer les logements les plus énergivores. Classés F et G, ils sont souvent habités par des familles précaires. Les mesures gouvernementales sont-elles efficaces pour optimiser la rénovation énergétique des bâtiments, même auprès des ménages les moins aisés ? Réponse en 5 chiffres.
Le 4 mai 2021 a marqué l'aboutissement de discussions entre le gouvernement et les membres de la Convention citoyenne pour la transition écologique. Les députés ont voté la loi Climat et Résilience à l’Assemblée nationale. Les débats se poursuivent désormais au Sénat. Un point a particulièrement retenu notre attention : la rénovation énergétique de l'habitat, particulièrement privé.

En France, le bâtiment est le secteur qui consomme le plus d’énergie, avec 45% de la consommation finale d’énergie, selon le ministère de l'Environnement.

Pour forcer les propriétaires à réduire leur consommation d'énergie, les députés proposent d'interdire progressivement à la location les passoires thermiques, c'est-à-dire les logements dont la performance énergétique est la plus basse, F et G.

Ces rénovations représentent à la fois un enjeu environnemental et social, car c’est là qu’habitent souvent les familles les précaires. Tout l'enjeu réside dans l'incitation des propriétaires aux travaux, par le biais d'avantages (des aides sociales) ou des contraintes (des sanctions).

Jeux de données utilisés 1

Intégrer sur votre site

Vous pouvez facilement intégrer cette réutilisation sur votre site web en collant cet extrait de code dans votre page html.

Discussions 0

Discussion entre l'organisation et la communauté à propos de ce jeu de données.

Plus de réutilisations