La politique d’aménagement du réseau routier accorde un intérêt croissant à la composante sécurité et s’éloigne de l’objectif du "tout routier" pour privilégier un objectif d’intégration des modes de transport. Le soutien affiché au transport combiné, par exemple, répond à la nécessité de transporter des marchandises sur longues distances à un moindre coût environnemental.
Parallèlement, la politique de sécurité routière, devenue priorité nationale, s’oriente en direction du comportement des usagers : il s’agit d’opérer une prise de conscience collective, de renforcer la formation des conducteurs et de les aider, grâce aux progrès de la recherche en sécurité routière, à gérer au mieux les situations à risques.
La politique des transports est également encadrée par les engagements internationaux de la France (Union européenne, Protocole de Kyoto...). Dans le domaine des transports routiers de marchandises par exemple, la politique commune des transports est à l’origine de l’essentiel de la législation applicable en France.


Discussions

Discussion entre l'organisation et la communauté à propos de ce jeu de données.