⚠️ Ce jeu de données provient de la plateforme geo.data.gouv.fr. Cette plateforme n'est plus activement maintenue, et des incohérences sur les données ou les métadonnées peuvent apparaitre sur cette fiche. Plus d'informations à propos de l'extinction de geo.data.gouv.fr sont disponibles ici.

Tâche Urbaine en Auvergne en 2004

Mis à jour le 15 novembre 2020 — Licence Ouverte / Open Licence version 2.0

DREAL Auvergne

Direction Régionale de L'Environnement, de l'Aménagement et du Logement de l'Auvergne

3 jeux de données

Informations

Temporalité

Dimensions géographiques

Extras

Intégrer sur votre site

URL stable

Description

Afin de rendre compte du phénomène de consommation d'espace au sein de la région Auvergne, une étude a été menée en 2013 afin de mettre en œuvre une méthode permettant à la fois de spatialiser le phénomène à l'échelle communale et de mener une analyse diachronique sur une vingtaine d'années.

Cette méthode de constitution d'une tâche urbaine a consisté à généraliser les objets de la base de données BD Topo®, seule base de données vectorielles localisées à grande échelle, en suivant la méthode définie par le CETE du Sud-Ouest.

La tâche urbaine définie dans le cadre de cette étude regroupe donc tous les
objets de la BD Topo® suivants :

  • tous types de bâtiments (habitat, commerces, industries...),
  • surfaces d'activités telles que recensées dans la BD Topo® (industriel, enseignement, commercial..),
  • cimetières, aéroports et aérodromes, terrains de sport.

Origine

L'approche géomatique de constitution de la tâche urbaine a consisté à généraliser les objets de la base de données BD Topo® de l'IGN.

Comme la BD Topo® regroupe essentiellement des objets géographiques simples comme des bâtiments ou parfois des zones d'activités, il a été nécessaire pour obtenir une tâche urbaine de réaliser une opération de morphologie mathématique appelée « fermeture à la tâche urbaine ».
Cette fermeture est la combinaison de deux opérations élémentaires : une dilatation et une érosion.

  • La dilatation consiste à agréger entre eux les bâtis distants entre eux de D mètres. Pour cela, on créé un tampon à partir de chaque objet. Le tampon est un polygone englobant la zone située
    dans un rayon de R=D/2 autour d'un objet.
  • L'érosion consiste à redonner aux objets leur taille initiale en laissant reliés entre eux les objets qui auront été agrégés. Pour cela, on applique un tampon négatif de rayon « -R ».

Dans le cadre de la présente méthode et en suivant les spécifications proposées par le Certu, il a été appliqué une fermeture de 50 mètres à la donnée ainsi traitée.

Par ailleurs, la BD Topo® étant très largement construite à partir de la la BD Ortho®, c'est-à-dire les prises de vue aériennes réalisées et géoréférencées par l'IGN, l'année de référence de la la BD Topo® dépend en fait de l'année de référence des prises de vue aériennes, variable selon les départements.

Cette variabilité doit évidemment être prise en compte.
Dans le cas présent, les années de référence utilisées pour la constitution de la tâche urbaine sont les suivantes pour chacun des départements de la région Auvergne :

ALLIER (03): 2002
PUY-DE-DOME (63): 2004
HAUTE-LOIRE (43): 2005
CANTAL (15): 2005

Organisations partenaires

Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement d'Auvergne-Rhône-Alpes (DREAL Auvergne-Rhône-Alpes)

Liens annexes

Consulter cette fiche sur geo.data.gouv.fr

Ressources 2

Voir aussi : ressources communautaires

Ressources communautaires 0

Vous avez construit une base de données plus complète que celles présentées ici ? C'est le moment de la partager !

Réutilisations 0

Vous avez réutilisé ces données et publié un article, une infographie, ou une application ? C'est le moment de vous faire connaître ! Référencez votre travail en quelques clics et augmentez votre visibilité.

Discussion entre l'organisation et la communauté à propos de ce jeu de données.