Qui attend le plus aux urgences ?

Published on 8 de agosto de 2014

Ver esta reutilización

tolie bigoude

17 reuses
  • nourrissons
  • patients
  • personnes-agees
  • taux-de-recours
  • urgences

Informations

Tipo
IPA
Topic
Others
ID
53e75adba3a7293d69f817be

Publication

Embed

Permalink

Descripción

La prise en charge aux urgences dure moins de deux heures pour la moitié des patients hormis ceux maintenus en observation.
Pour bon nombre de personnes, le passage aux urgences est synonyme de longues heures d'attente. Or, le ministère de la Santé vient révèle, mercredi, que près d'un patient sur deux reste moins de deux heures aux urgences. Ces résultats sont issus de l'enquête nationale menée auprès des 52.000 patients qui se sont présentés dans les 736 points d'accueils des urgences de la France métropolitaine et des DOM, le 11 juin 2013.
Selon l'enquête, réalisée sur 24 heures, 48 % des patients, qui ne nécessitaient pas d'être gardés en observation, sont restés moins de deux heures aux urgences et près d'1 sur 5 a été pris en charge en moins d'une heure. A l'opposé, pour 4% d'entre eux, le séjour s'est prolongé au-delà de 8 heures.
Sejour aux urgences plus long pour les séniorsLa durée du passage aux urgences varie en fonction de l'âge mais aussi de la pathologie. Ainsi les patients souffrant de traumatismes ou d'empoisonnement sortent, dans 90 % des cas, avant 4 heures, alors que la prise en charge est plus longue pour des personnes présentant des symptômes tels que malaise, fièvre, maux de tête… Par ailleurs, le recours aux urgences est plus élevé pour les âges extrêmes, plus fragiles (nourrissons et les personnes âgées de 75 ans ou plus), avec des motifs de recours plus variés que pour les autres classes d'âges. Au total 8 personnes sur 10 sortent de ces services moins de 4 heures après y être entrés.
Près d'un individu sur 1000 se présente chaque jour aux urgences, les trois quart d'entre eux rentrent chez eux quelques heures plus tard et 20 % sont hospitalisés. A noter toutefois que les résultats de cette enquête sont des moyennes nationales et ne reflètent pas les disparités qui peuvent exister entre les différentes régions et hôpitaux.

Conjunto de datos revisado 1

Discussion between the owner and the community about this reuse.

More reuses

Discover more reuses.