Délimitations Maritimes Corse

Licence Ouverte / Open Licence version 2.0

This dataset come from an external portal. View the original source.

Collectivité de Corse

Site opendata Corsica : http://opendata.corsica/

595 datasets

Informations

Licencia
Licence Ouverte / Open Licence version 2.0
ID
62424dc8c2e35ae91afe1a56
Remote source
Remote source

Temporality

Frequency
Desconocido
Fecha de creación
29 de marzo de 2022
Latest resource update
29 de marzo de 2022
Extras
ods:url
https://www.data.corsica/explore/dataset/delimitations-maritimes/
remote_url
https://www.data.corsica/explore/dataset/delimitations-maritimes/
ods:references
https://limitesmaritimes.gouv.fr/carte-interactive
ods:has_records
True
ods:geo
True
harvest:source_id
5beae34b634f413964d49620
harvest:remote_id
delimitations-maritimes
harvest:domain
www.data.corsica
harvest:last_update
2022-06-23T02:10:14.639203

Embed

Permalink

Descripción

Les espaces maritimes sous souveraineté ou juridiction des États côtiers sont régis par le droit international notamment le droit de la mer qui regroupe l’ensemble des règles relatives à la définition et à l’usage des espaces maritimes. Ce droit de la mer repose sur la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM), signée le 10 décembre 1982 à Montego Bay (Jamaïque) et ratifiée par la France le 11 avril 1996. Cette convention définit les différents espaces maritimes susceptibles d’être revendiqués par les États côtiers ainsi que les droits et obligations des États sur l’ensemble des espaces maritimes.

Les espaces maritimes de la France, d’une surface totale d’environ 10,7 millions de km², représentent le deuxième espace maritime mondial derrière celui des États-Unis. L’outre-mer génère 97% de ces espaces. La France est ainsi un État côtier riverain de presque tous les océans.

Le Traité de Washington du 1er décembre 1959 ayant gelé toutes les revendications sur le continent Antarctique, les Etats possessionnés, comme la France, ne peuvent pas exercer de souveraineté ou de juridiction sur les eaux au-delà du territoire de l’Antarctique qu’ils revendiquent. Les demandes d’extension du plateau continental sont également suspendues. En conséquence, les espaces maritimes relatifs à la Terre Adélie ne sont pas pris en compte dans les espaces maritimes actuellement en vigueur pour la France.

La CNUDM précise les différentes catégories d’espaces sur lesquels les États peuvent exercer leur souveraineté ou leur juridiction.

Files 4

Community resources 0

You have built a more comprehensive database than those presented here? This is the time to share it!

Reutilizaciones 0

Explore the reuses of this dataset.

Did you use this data ? Reference your work and increase your visibility.

Discussion between the organization and the community about this dataset.