La Grèce a été l’un des pays les plus violemment touchés par la crise financière de 2008. Le déficit public grec s’est brutalement envolé sous l’effet de l’augmentation des taux d’intérêt et d’une gestion déplorable. Pour faire face à une dette estimée à 113% du PIB en 2010, la Grèce a fait appel au FMI et à l’Union européenne. Le gouvernement grec a obtenu leur soutien en contrepartie d’une série de mesures de rigueur : lutte contre l’évasion fiscale, réduction des déficits de l’État, limitation des primes du secteur public et des dépenses de santé, gel des embauches dans le secteur public, etc.
La Fondation pour l’innovation politique s’est interrogée sur la manière dont les Grecs ont alors vécu cette politique de rigueur.

Institut : Ifop

Taille de l’échantillon : 800

Âge des personnes interrogées : 18 ans et plus

Date de terrain : 12 au 17 mai 2010

Mode d’administration : Téléphone

Nombre de questions : 16

Pays : Grèce

Langue d’administration : Grec

Résultats disponibles en français

Resources

Fondapol-La-crise-grecque-la-rigueur-comptable-a-lepreuve-de-son-acceptabilite-politique-dans-lopinion-grecque-2010.xlsx

Community resources

You have built a more comprehensive database than those presented here? This is the time to share it!

Reuses

You reused these data and published an article, a computer graphics, or an application? It's time to let you know! Reference your work in just a few clicks and increase your visibility.

Discussions

Discussion between the organization and the community about this dataset.