A l'occasion de la COP21, plusieurs domaines d’action ont été mis en évidence pour lutter contre le changement climatique : la production d’énergie, la production industrielle, le transport, l’agriculture, la déforestation, les bâtiments, le traitement des eaux et des déchets. Etalab vous présente les jeux de données disponibles sur data.gouv.fr pour chacun de ces thèmes.
La COP21 en données (4/4) : Vers une ville plus verte et organisée de façon circulaire

Les bâtiments particuliers et commerciaux sont responsables de 6% des émissions des gaz à effet de serre dans le monde, et le traitement des déchets et des eaux usés de 3%. C’est donc presque un dixième des émissions mondiales qui dépendent de l’organisation de nos villes. Il s’agit alors de privilégier un fonctionnement vert et circulaire de la ville, en rénovant le parc urbain existant de façon à le rendre plus économe en énergie, en privilégiant la construction de bâtiments autonomes, en réduisant notre production de déchets et en améliorant les procédures de recyclage.

Nous avons rassemblé de nombreux jeux de données relatifs à cette thématique. Vous y trouverez notamment des chiffres sur le recyclage, l’épuration, l’étiquette énergétique des bâtiments et la végétalisation de la ville.

Tri des déchets :

Traitement des eaux usées :

Bâtiments :

Agriculture urbaine :

Des membres de la communauté open data se sont déjà emparés de ces données et ont posté leurs réutilisations sur la plateforme. Voici quelques-unes des réutilisations qui pourraient vous inspirer :

Lors du Climate Change Challenge (C3) dont Etalab est partenaire, plusieurs projets ont réutilisé ces données pour mettre en place des services innovants. Le lauréat Diwo propose par exemple une application basée sur la géolocalisation, qui permet aux habitants de milieux urbains denses de découvrir et rejoindre des structures facilitant l'autoproduction par la mutualisation de l'espace (jardins partagés par exemple). L'application permet aussi aux utilisateurs de suivre l'évolution de leurs plantations via des objets connectés placés dans leur parcelle de jardin. Également lauréat, GreenMyCity vise à végétaliser la ville en multipliant les initiatives de co-jardinage sur les toits des immeubles afin de produire une nourriture locale et bio et de renforcer le lien social entre voisins. Le coup de cœur du public, Meet and Reboot, a imaginé une plateforme B2B permettant d'optimiser la gestion de déchets, en mettant en relation les entreprises qui cherchent à se débarrasser de leurs déchets et celles qui cherchent des matières premières.

Ces données sont aussi utiles à de nombreuses start-ups qui veulent réinventer le traitement et la valorisation des déchets. Datapole par exemple, start-up française créée en 2010, utilise les données de consommation locale, les données de production réelle des déchets et les données météorologiques pour faire de la prédiction de déchets via son logiciel Prediwaste. Elle permet aux collectivités de dimensionner en fonction leurs installations de collecte et de traitement des déchets.

A vous d’inventer des solutions innovantes pour une ville verte et circulaire, ou des outils utiles aux citoyens qui veulent améliorer leurs habitudes !

Retrouvez les premiers articles de la série :

Commentaires sur cet article.